Le NO-BRA

Updated: Jun 24

QUEZAKO ?


En arrivant chez vous, quelle est la 1ère chose que vous faites dans un soulagement jouissif ? Enlever son soutien gorge !


Les baleines qui s’enfoncent dans la chair, les marques rouges qui restent et “tatouent” la peau pendant de longues minutes, le soutien-gorge qui ne fait que remonter toute la journée, les matières qui peuvent démanger…

Chez beaucoup de femmes, le soutif est source de nombreux inconforts.

Tout ça pour avoir une forme standard acceptée par la société, remonter les seins jusqu'à la glotte pour que l'effet soit garanti ....

On se déforme le corps, la poitrine depuis le 16ème siècle, à la naissance du corset, véritable objet de torture pour le corps humain au nom de la mode ?! de l'esthétique ?!


POURQUOI L'ADOPTER ?


Saviez-vous que le soutien-gorge accélère le relâchement prématuré (Ptôse) de notre poitrine car ils atrophient le tissu très fin appelé Ligament de Cooper, attaché à votre clavicule qui soutient vos seins naturellement ?

En effet, le soutien-gorge empêche le tissu musculaire de travailler, ce qui accélère le vieillissement de la poitrine contrairement à ce que l'on nous répète depuis notre 1er soutif !!

NON le soutif n'empêche pas les seins de tomber, il accélère leur chute !!

De plus, les dangers des soutien-gorge sont désormais fondés : ils compriment la circulation sanguine, la circulation lymphatique en comprimant le tour de poitrine, les épaules et les seins bien évidemment.

Ces compressions peuvent provoquer à long terme, kystes, cancers at autre joyeuse pathologie...


Acte féministe de base, le No-Bra présente de nombreux bienfaits pour la santé.

Il a été constaté dans une étude de 15 ans réalisée sur 300 personnes (dont des poitrines opulentes) que le NO-BRA permet la remontée du mamelon d'environ 7 mm par an, améliore la fermeté et le raffermissement des seins et pour certaines atténue les douleurs des cervicales et du dos!!!!

Depuis quelques années, on entend beaucoup de femmes scander ce slogan NO-BRA, que ce soit sur les réseaux sociaux, dans la publicité, dans les manifestations féministes, ou dans la vie en général.

Ainsi, ce qui s’appliquait à la base, qu’à une minorité, a finalement fini par se démocratiser avec le temps, et notamment pendant le premier confinement.

Décliné en challenge sur les réseaux sociaux – via le hashtag #NoBraChallenge -, le phénomène va pourtant bien au-delà du challenge ou de la tendance passagère.

Si les stars comme Rihanna ou Lady Gaga ont inspiré de nombreuses femmes à passer le cap, elles restent encore peu nombreuses à l’adopter aujourd’hui.

En décembre 2019, elles n’étaient que 11% de la population féminine à s’en passer occasionnellement (chiffres de l’Institut Français de la Mode).


Alors pourquoi s’en encombrer s’il nous fait tant de mal ?

Pourquoi ne pas s'affranchir des carcans de la beauté de cette société ?

Pourquoi déformer et meurtrir son corps pour un idéal de beauté qui n'est qu'une illusion d'optique ?


Pour votre santé,

Pour votre confort,

Pour la beauté de vos seins,

Pour votre liberté,

Vivez les seins libres !

Pratiquez le No-Bra !!!


Libéréeeeee......

Délivréeeee.......




39 views0 comments

Related Posts

See All